samedi 13 décembre 2014

Communiqué des enseignants patriotes de Seine-Saint-Denis (Collectif Racine)

Le FN 93 apporte son entier soutien aux enseignants de primaire et de collège  ainsi qu’aux parents d’élèves, qui se mobilisent actuellement contre la refonte de l’éducation prioritaire portée par Najat Vallaud-Belkacem. Dans notre département, à la rentrée 2015, ce sont 6 collèges et une vingtaine d’écoles qui risquent de sortir du réseau et de perdre de précieux moyens en horaires et en personnels qui leur permettaient de garder la tête hors de l’eau. La refonte de la carte s’est faite sans aucune consultation avec les personnels et dans la plus totale opacité technocratique.

Le FN 93 rappelle que la politique de soumission absolue de l’UMPS à la doxa bruxelloise de réduction à marche forcée des déficits a abouti, en 10 ans, à un véritable désastre éducatif en Seine-Saint-Denis. On peut craindre que ce ne soit que le début, et que des générations d’élèves soient encore sacrifiées. Dans un département dont l’atout principal est la jeunesse de la population, c’est très inquiétant. Les annonces de la ministre font en effet suite à la révélation de nombreuses classes sans maître dans le primaire et au recrutement de vacataires sans la moindre formation. Aujourd’hui, tous les marqueurs éducatifs locaux sont au rouge.

Par ailleurs, si des moyens renforcés sont bien évidemment nécessaires dans les zones les plus défavorisées (qui couvrent, rappelons-le, la quasi-totalité de notre département), un changement radical ne s’impose pas moins tant au niveau des pratiques pédagogiques que des contenus enseignés. Le recentrage sur les fondamentaux que sont le lire, le dire, l’écrire, le compter et les bases de notre histoire nationale sont une exigence absolue dans les établissements REP (ex ZEP), la condition indispensable pour qu’ils  ne soient plus des zones de relégation scolaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire